fbpx

Pourquoi les enfants ne mangent-ils pas leur déjeuner ?

L’un des problèmes les plus fréquents que nous rencontrons est que les enfants ne prennent pas leur déjeuner, ou bien il est souvent difficile de les convaincre de manger des légumes. La principale raison de ce comportement est le penchant des enfants pour les aliments riches en sucre, tels que le fromage blanc sucré, les yaourts, les muffins, les petits pains et autres douceurs. Nous constatons également que ces produits sucrés se retrouvent fréquemment dans les boîtes à collation de nos élèves. En consommant ces collations riches en calories, les enfants arrivent au moment du déjeuner sans appétit. Il est donc essentiel de veiller à ce que les collations se terminent au moins une heure avant le déjeuner, et qu’elles soient à la fois moins caloriques et plus saines.

À l’école primaire de LIFV, nos enfants prennent le goûter du matin. Après une période de 1,5 à 2 heures, ils passent au déjeuner. Il est donc primordial que le goûter ne soit pas trop consistant. C’est pourquoi nous recommandons de réduire la quantité et la taille des collations, afin de permettre à nos enfants de mieux profiter de leur déjeuner.

Voici quelques idées de collations saines que vous pouvez envisager :

  • Une banane + de beurre de noix 
  • Des bâtonnets croustillants aux grains entiers servis avec du houmous et des tomates cerises
  • Du fromage cottage (Grūdėta varškė) agrémenté de baies, de graines de chia et de cannelle
  • Une tranche de pain complet avec du fromage cottage aux céréales et de l’avocat
  • Des bâtonnets de carotte et de céleri
  • Des légumes frais coupés, tels que concombres, tomates cerises, poivrons, radis, etc.
  • Une poignée de noix ou de graines non salées, non grillées et non sucrées
  • Des fruits comme la pomme, la poire, la banane ou l’orange
  • Une poignée de baies, qu’il s’agisse de myrtilles, de fraises, de cerises, de groseilles ou de cassis (idéalement, choisissez des fruits de saison, mais n’oubliez pas les baies en hiver)
  • Des fruits secs sans sucre ajouté (attention à la quantité, par exemple 2 abricots secs)
  • Une salade
  • Des légumineuses sautées avec vos épices préférées, comme les pois, les pois chiches ou les haricots
  • Des bâtonnets de fromage

Lorsque vous achetez des collations toutes prêtes, soyez attentifs à l’étiquette nutritionnelle. Privilégiez les produits alimentaires contenant jusqu’à 5 g de sucre pour 100 g, et ne dépassant pas 1 g de sel pour 100 g. Si ce sont des produits céréaliers ou à base de fruits, assurez-vous qu’ils contiennent plus de 6 g de fibres pour 100 g.

Quels sont les éléments à surveiller lorsque les enfants prennent une collation ?

Il est essentiel que les enfants ne soient ni affamés ni pressés lorsqu’ils prennent leur collation. Voici quelques conseils à suivre :

  • Accordez au moins 5 minutes pour déguster la collation.
  • Prenez le temps de vous asseoir confortablement pour manger la collation, et évitez de la grignoter debout ou en marchant.
  • Concentrez-vous sur la nourriture, savourez son goût et son odeur, plutôt que de la consommer devant un écran de téléphone, d’ordinateur ou de télévision.

Une alimentation consciente permet de satisfaire non seulement la faim physique, mais aussi la faim émotionnelle, tout en réduisant le risque de surconsommation alimentaire. Il est également essentiel de veiller à la taille de la collation, afin qu’elle reste bien une collation légère et ne se transforme pas en repas copieux.

Enfin, voici une liste des produits interdits dans notre école :

  • Chips de pommes de terre, maïs ou autres produits cuits dans la graisse, frits ou soufflés
  • Bonbons, chocolat et produits chocolatés
  • Glaces
  • Produits laitiers et confiseries avec glaçage, enrobages de chocolat ou de crème
  • Chewing-gum
  • Boissons gazeuses, boissons énergétiques, bières sans alcool, cidres et vins sans alcool
  • Boissons et produits alimentaires à base de grains de café ou d’extrait de café, de chicorée, de glands ou de céréales (substituts de café)
  • “Kisielius”
  • Concentrés de bouillons, de sauces
  • Sauces avec des craquelins
  • Viandes froides, chaudes, légèrement fumées et produits carnés contenant des substances aromatisantes fumées ; hareng
  • Produits carnés et de poisson en conserve ; hareng pêché en mer Baltique
  • Produits en conserve d’origine industrielle
  • Viandes, poissons et produits alimentaires contenant de la viande ou du poisson mécaniquement séparés, à l’exception des langues et du foie
  • Viandes, volailles et poissons frits enrobés de chapelure ou saupoudrés de chapelure
  • Compléments alimentaires
  • Produits alimentaires issus d’organismes génétiquement modifiés (ci-après dénommés OGM) ou contenant des OGM
  • Aliments contenant des matières grasses végétales partiellement hydrogénées.

N’oublions pas que nos enfants imitent les adultes, alors commençons par nous-mêmes en adoptant une attitude favorable à une alimentation saine et équilibrée.

Si vous avez des questions, contactez notre service Santé:

  • Site de Subačiaus: Mme Kristina Giedrytė, infirmerie@lifv.lt
top